27 avril 2015

Montréal, le 27 avril 2015 – L’Association des commissions scolaires anglophone du Québec (ACSAQ) se dit inquiète pour l’avenir de leurs élèves et leurs communautés suivant la première rencontre tenue avec le Ministre de l’Éducation François Blais.

« Le Ministre nous a confirmé qu’il y aura de gros changements aux commissions scolaire et au mode électoral, » de dire David D’Aoust, Président de l’ACSAQ. « Nous avons discuté avec nos instances et, pour nous, c’est clair nous n’allons jamais sacrifier les droits minoritaires de notre communauté anglophone. »

L’ACSAQ confirme que Me Michael Bergman, expert en toute matière reliée aux droits minoritaires en vertu de la constitution canadienne représente l’ACSAQ depuis lundi dernier.

« L’ACSAQ est toujours prête à travailler en partenariat avec le Ministre et le Ministère pour trouver des solutions pour le bénéfice de nos élèves. Les changements proposés au mode électoral n’est pas un bénéfice pour nos élèves ou notre communauté, » a conclu D’Aoust.

L’ACSAQ est la voix de l’enseignement public anglophone au Québec.