8 septembre 2021

« En tant qu’association des commissions scolaires anglophones, l’ACSAQ milite pour un système scolaire anglophone florissant et pour la défense des droits constitutionnels de notre communauté de contrôler et de gérer ce système. Nous reconnaissons également l’importance cruciale des compétences nécessaires en français pour permettre à nos élèves de participer pleinement à la société québécoise.

La question du Québec en tant que nation n’est pas de notre ressort. L’ACSAQ comparaîtra devant la Commission de la culture et de l’éducation de l’Assemblée nationale lors de ses auditions sur le projet de loi 96. Nous ferons des représentations sur les enjeux éducatifs du projet de loi 96, sur le recours préventif aux clauses dérogatoires et sur la modification unilatérale de la Constitution canadienne déclarant que le français est la seule langue officielle du Québec. »

L’ACSAQ est la voix de l’enseignement public anglophone au Québec et représente 100 000 élèves dans 340 écoles primaires/secondaires et centres de formation professionnelle pour adultes à l’échelle du Québec.