twitter top facebook top

  • Accueil
  • Nouvelles
  • Les leaders d'oppositions demandent au président de l'Assemblée Nationale d'exercer ses responsabilités envers tous les Québécois

Les leaders d'oppositions demandent au président de l'Assemblée Nationale d'exercer ses responsabilités envers tous les Québécois

Montréal, le 7 février 2020 – L’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ) déplore la façon dont le gouvernement de la CAQ abuse de son pouvoir en invoquant la clôture à l’égard du projet de loi no 40; Loi modifiant principalement la Loi sur l’instruction publique relativement à l’organisation et à la gouvernance scolaires.

Dans une lettre au président de l’Assemblée Nationale mercredi, le premier ministre de la province a décidé de clore le débat sur l’avenir de l’instruction publique au Québec et d’invoquer le bâillon.

« Les trois leaders parlementaires des groupes d’oppositions, demandent que le président de l’Assemblée Nationale intervienne afin de respecter la plus large forme de démocratie dans notre société », d’affirmer le président de l’ACSAQ, Dan Lamoureux.

« L’Assemblée Nationale représente le fondement de la démocratie au Québec. Nous vous demandons, Monsieur le président, d’intervenir afin qu’un mécanisme exceptionnel, soit le bâillon, ne puisse être utilisé dans le Salon Bleu pour vider de sa substance un palier de gouvernement démocratiquement élu qui existe depuis 150 ans au Québec. Ainsi, nous vous demandons de suspendre la demande du gouvernement au nom de tous les Québécois », de conclure le président.

L’ACSAQ est la voix de l’enseignement public anglophone au Québec et représente 100 000 élèves dans 340 écoles primaires/secondaires et centres de formation professionnelle pour adultes au Québec.