twitter top facebook top

  • Accueil
  • Nouvelles
  • L'ACSAQ prendra le temps nécessaire pour étudier le projet de loi no 105 qui a été adopté

L'ACSAQ prendra le temps nécessaire pour étudier le projet de loi no 105 qui a été adopté

Montréal, le 17 novembre 2016 – L'Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ) est en train d'étudier le projet de loi nº 105 qui a été adopté aujourd'hui à l'Assemblée nationale.

Une fois que le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx avait terminé la troisième et dernière lecture du projet de loi, le projet de loi a été adopté. Bien que bon nombre de modifications importantes aient été apportées au projet de loi présenté, nous étudierons de très près les nouveaux éléments de la loi avant de prendre une position officielle.

« L'ACSAQ a clairement indiqué que certains éléments du projet de loi ne respectent pas les droits de la communauté linguistique en situation minoritaire accordés en vertu de l'article 23 de gérer et de contrôler ses établissements d'enseignement en anglais. Nous devons donc être très vigilants dans notre analyse », de dire Jennifer Maccarone, présidente de l'ACSAQ.

« L'ACSAQ doit veiller à protéger nos établissements non seulement pour le bien‑être de nos élèves et de notre communauté, mais aussi pour l'avenir de notre système scolaire. Nous prendrons position, une fois que notre analyse sera terminée », a conclu la présidente.

L'ACSAQ est la voix de l'enseignement public anglophone du Québec.